Name: Carl
Member since: 2006-03-20 03:08:38
Last Login: N/A

Notes:

Eine Geschichte einer inländischen Gamasche in Mexiko, das mit schießen-heraus beendete und des Hauses, das brennt unten von einer selbstgemachten Bombe... Wenn Sie interviewt werden (von der Polizeistation und -krankenhaus respectivly)... Espinosa (Ehemann) erklärte Reporter, die er froh seine Frau war, hatten Brände erlitten, während Contreras (Frau) gesagt sie war nur traurig sie, nicht "weg von seiner Männlichkeit" während des Kampfes zerhackt hatte. DARSTELLUNG Texto ? J'attends toujours un message de ta part, pour me dire que tu m'aimes, je n'ai plus envie de t'écrire je veux juste savoir si tu veux continuer, ce que tu penses. Je ne te connais pas c'est terrible à dire ! Demain nous verrons-nous ? Seul l'avenir le dira ! Sunday, March 26, 2006 A la fin, c'est fini ! Et oui, ce qui doit arriver arrive de toutes façons en fin de compte. C'est inéluctable. A force de ne pas vouloir me montrer ce que tu ressens, de refuser la discussion, on en arrive à l'extinction de toute forme de sentiments, quels qu'ils étaient au début et quelles que soient leurs origines. Je trouve personnellement que c'est un gâchis assez formidable, dans les règles de l'art. Comme je l'ai déjà dit tu aurais pu prendre une décision plus rapidement, en évitant de nous faire perdre du temps à tous les deux, en évitant de nous illusionez. Reste à voir comment cela va se concrétiser, j'en suis très curieux. Thursday, March 23, 2006 Volatilité. Bon on va faire court. Je ne pense pas que tu aies véritablement envie d'être avec moi. Tu avais besoin de quelqu'un pour affronter cette période difficile. C'est tout à fait compréhensible. Je comprends c'est dire si ça l'est ! Tu ne veux pas te montrer ingrate donc tu ne me jettes pas, pas tout de suite en tout cas, tu t'es peut-être attachée. Mais soyons clair ! tu t'es attachée en tout bien tout honneur, de la tendresse, grand maximum, de la reconnaissance serait plus juste... Mais tu ne vas pas jusqu'à accepter une intimité normale, il ne faudrait pas que je me fasse des idées voyons ! On peut dire que c'est raté ! faut dire aussi que tu t'y es très mal pris, même un nase en diplomatie tel que moi n'aurait pu plus mal gérer. C'est vrai, dès le début tu aurais pu me le dire, lorsque tu voyais que je m'attachais, d'ailleurs tu as essayé de me dire que tu ne comptais pas t'engager plus avant "pour l'instant" Ceci aura été ta perte ! Avais -tu une seule raison pour rajouter ce "pour l'instant" où, bien entendu, je me suis engouffré ! Aucune. Donc maintenant, tu es coincée. Tu ne te sens pas à l'aise avec moi mais tu ne me le dis pas. Au nom de quoi ? Qui ou quoi t'en empêche ? Ne serait-ce pas plus simple de se contenter de me dire un simple "c'est fini !" cela aurait eu moins le mérite d'être clair ! Monday, March 20, 2006 Arrêt sur image. Ce n'était qu'un essai, un commencement d'exécution. Tu m'as dit que l'envie te manquais. Le partenaire, le lieu, le moment, que sais-je ? Interrogation ultime... Avant de redescendre lentement vers des plaines certes plus éclairées mais ô combien plus fades. Une descente avec seulement une plainte et un souvenir, une écriture hachée, celle des rêves qui se terminent d'une façon inattendue, en bien, en mal ou trop vite pour qu'on connaisse la fin. Je n'ose même plus proférer de mots tels que désormais, dorénavant, à partir d'aujourd'hui, l'avenir est incertain et certainement trop flou pour que je puisse m'en préoccuper d'une façon autre que superficielle et rêveuse. Thursday, March 16, 2006 La paranoïa est une maladie ... qui peut se soigner. J'ai confiance, il ne faut juste pas que j'y pense et j'ai confiance. Pourquoi me poser des questions aussi torturées ? Sunday, March 12, 2006 Hier, tout me semblait bien plus simple... Hier encore tu n'étais plus là. J'en avais presque pris mon parti. J'avais compris que c'était fini. Aujourd'hui, tu étais là. Thursday, March 09, 2006 Quiproquos et caetera Quand je ne viens cela ne signifie pas que je te reproche quelquechose. J'ai essayé de ne pas penser à toi, de me plonger dans mon travail, de relire mes notes, les appronfondir, les souligner, les travailler. Rien n'y fait. Rien. Je ne peux penser qu'à toi dès que mes pensées vagabondent quelque peu. Elles sont alors happées par ton souvenir, kidnappées par ton regard présent dans les limbes de mon coeur. Elles se tressent autour d'une idée fixe, te revoir, t'avoir encore une fois dans mes bras, goûter amoureusement tes lèvres, te chuchoter à l'oreille encore une fois des choses fantastiques qu'on ne dit qu'une fois.balijolly bandgrand banhtan hairrrare haitgreat handgrand hanntan hardtsmart harerare hartesmart hartsmart harttsmart hategreat

 

araaraodgearas06 certified others as follows:

  • araaraodgearas06 certified rcastro as Journeyer
  • araaraodgearas06 certified dto as Journeyer
  • araaraodgearas06 certified Eitch as Journeyer
  • araaraodgearas06 certified ajk as Journeyer
  • araaraodgearas06 certified pnkfelix as Apprentice
  • araaraodgearas06 certified jluke as Master
  • araaraodgearas06 certified mwh as Master
  • araaraodgearas06 certified Anthony as Master

[ Certification disabled because you're not logged in. ]

New Advogato Features

New HTML Parser: The long-awaited libxml2 based HTML parser code is live. It needs further work but already handles most markup better than the original parser.

Keep up with the latest Advogato features by reading the Advogato status blog.

If you're a C programmer with some spare time, take a look at the mod_virgule project page and help us with one of the tasks on the ToDo list!

X
Share this page